Retour au menu précédent Chapitre précédent : Feu vert des métaboliciens

Pourquoi ça ne marche pas ?

Chapitre suivant : Coup de pousse de la médecine
 

Le feu vert ayant été donné par les métaboliciennes du CHUV, l'aventure peut désormais commencer...

La contraception est stoppée et attendons que Dame Nature fasse le reste...

Durant les premiers mois suivant l'arrêt de la pilule, les cycles deviennent irréguliers. Réaction normale du corps de la femme...

Et c'est vraiment à ce moment-là que les choses se compliquent au niveau des cycles... absence de règles pendant près de trois mois... test de grossesse négatif... test d'ovulation sans effet... bref, la situation se complique...

Mai 2007... le cycle de Solange est à son point culminant... nous profitons donc pour planter la petite graine... Un retard de règles laisser augurer à de bonnes choses... un test de grossesse positif, une prise de sang pas négative mais pas positive non plus... mais le bonheur a duré une semaine... La déception et la tristesse sont au rendez-vous...

La gynécologue de Solange n'ayant rien trouvé de mieux à dire "qu'il fallait guérir la PCU avant d'entamer une grossesse", la décision a été prise, d'entente avec le service métabolique du CHUV de prendre un gynécologue dans ce même hôpital.

Le contact a été très vite chaleureux et au vu du parcours effectué avec la PCU, il a été décidé de ne pas trop tarder avec les analyses et c'est en août 2007 qu'ont commencé les investigations...